Patrimoine remarquable

Patrimoine remarquable

La quintessence du Moyen-âge en Quercy

Saint-Namphaise : l’histoire d’un ermite à travers le Causse

La légende raconte que Namphaise fut officier de Charlemagne. Après avoir vécu les épreuves difficiles de la guerre, il aurait choisi de vivre reclus au cœur des causses. Après avoir fondé un premier monastère à Marcilhac-sur-Célé, dans le Lot, il choisit le cœur des causses du Quercy pour continuer sa quête de spiritualité. Pour apporter son aide à la vie paysanne, il creusa de nombreux lacs pour que les troupeaux puissent avoir de l’eau sur les causses secs et arides. Creusés à même la roche, on compte aujourd’hui plusieurs centaines de points d’eau, devenus réserves de biodiversité. Selon la légende, Namphaise fut tué par un taureau furieux, et ses reliques reposent aujourd’hui dans la crypte de l’église de Caniac-du-Causse.

L’art d’apporter la divine parole

Le Moyen-âge a su faire preuve d’ingéniosité pour instruire les pratiquants à travers la sculpture, la peinture et toute représentation visuelle des passages de la Bible ou des personnages Saints. Aujourd’hui, il existe à travers le Département de très nombreuses églises romanes mais peu d’entre elles ont conservé un décor peint. Quelques pépites subsistent toutefois : l’église de Soulomès et de Lunegarde.

Soulomès, petit village que l’on traverse sans y prendre garde, fut investi à partir de 1160 d’une commanderie de Templiers, dont il reste l’église Sainte-Marie Madeleine et la commanderie accolée à l’église. Son décor remarquable rassemble des scènes de la passion du Christ et la représentation du tétramorphe au niveau des voûtes à croisée d’ogives.

Lunegarde, c’est un lieu en dehors du temps, au cœur des causses. L’église Saint-Julien arbore un programme pictural chatoyant qui permet au visiteur de découvrir le style si particulier de la peinture des années 1500. parmi les représentation, on retrouve l’Enfance du Christ.

Une nature d’exception

Vous êtes ici sur un territoire où la nature s’impose de par ses paysages et la variété des espèces que l’on y trouve. Plusieurs espaces emblématiques permettent à tout à chacun de découvrir une nature préservée.

La forêt de la Braunhie, site reconnu comme Espace Naturel Sensible fait partie des lieux emblématiques des causses du Quercy. Parcourue par de nombreux sentiers de randonnée, elle figure aujourd’hui parmi les spots appréciés des randonneurs. C’est notamment dans cette forêt que l’on peut découvrir des surprises géologiques, notamment les igues, terme local désignant des gouffres. Cette particularité est reconnue par l’UNESCO, qui a labellisé le Parc des Causses du Quercy en Géoparc Mondial UNESCO.

Le ruisseau du Vers sillonne dans une vallée encaissée et offre un coin de fraicheur au milieu du Causse. Site où de nombreuses espèces protégées trouvent refuge, la vallée est aujourd’hui protégée au titre des sites Natura 2000. Le ruisseau est jalonné par de nombreuses petites cascades, formées par des barrières naturelles en tuf, et lui donne un aspect idyllique. Lieu idéal pour la pêche à la Truite, on peut également découvrir la vallée du Vers en vélo électrique.

Ici, les Hommes ont tissé des liens très étroits avec la pierre calcaire, que vous allez beaucoup rencontrer sur notre territoire. C’est avec ces éléments naturels que la main de l’Homme a façonné le paysage depuis des millénaires et organisé son quotidien.

Le Quercy : terre de pierres

Les mégalithes, témoignage de nos ancêtres

Les dolmens font aujourd’hui partie des éléments patrimoniaux remarquables dans notre région et jalonnent certains sentiers de randonnée, comme dans la forêt de la Braunhie, ou encore sur le sentier de Lentillac-du-Causse. Ces mégastructures, construites pendant l’Antiquité il y a 2000 ans.